Services

Moisissures

Que sont les moisissures ?

Le terme « moisissures » désigne des champignons microscopiques qui sont en général des organismes qui vivent de l’assimilation de la décomposition de matières organiques.

En savoir plus

Laboratoire d'analyses de Moisissures

services_mold_03

Bien qu’il soit généralement aisé de détecter des moisissures à l’œil nu ou par l’odeur, il est parfois nécessaire d’effectuer des analyses en laboratoire pour déterminer l’étendu de l’infestation afin de prévoir des traitements et réparations appropriés de la surface atteinte. Sur le plan médical, ces analyses sont intéressantes lorsque des familles souffrent de maladies pouvant provenir d’une contamination fongique, notamment si le milieu est propice au développent des moisissures. Les analyses sont également un moyen non invasif de s’assurer de l’absence de moisissures dans un immeuble avant d’en procéder à l’acquisition. Finalement, des analyses approfondies peuvent être requises en tant que preuve légale en cas de conflit ou de vice caché.

services_mold_04

La première méthode consiste à prélever des échantillons et de les mettre en culture afin de détecter la présence de moisissures et d’en déterminer le type et la quantité. Les échantillons sont prélevés aussi bien sur les moisissures que sur les poussières ambiantes. Cette méthode dite « viable » nécessite souvent environ 15 jours. La deuxième méthode est une étude microscopique classique. Elle consiste à prélever des échantillons d’air, de matière ou de surface, de les colorer et ensuite de les examiner sous un microscope à lumière transmise pour déterminer la présence ou non de spores ou de particules mycosiques et en déterminer l’espèce le cas échéant. Cette méthode, appelée « non viable » permet généralement de donner des résultats en moins d’une semaine. Une fois la contamination traitée, il est utile de procéder à une deuxième analyse microscopique qui permettra de s’assurer que les moisissures ont été totalement éliminées et les surfaces sont a nouveau saines.

services_mold_05

Axxonlab propose un service de détection de la présence de moisissures au moyen des deux méthodes, celle de la mise en culture d’échantillons et celle de la microscopie à lumière transmise. Les résultats sont disponibles sous 24 ou 48 heures ; sous certaines conditions il est possible d’obtenir les résultats le jour même des prélèvements


Que sont les moisissures ?

services_mold_01 Le terme « moisissures » désigne des champignons microscopiques qui sont en général des organismes qui vivent de l’assimilation de la décomposition de matières organiques. Elles sont transportées à l’intérieur des bâtiments par les courants d’air, les animaux et les humains. Les moisissures se développent dans les endroits humides soumis à des températures variant de 2°C à 40°C (35°F à 104°F) et pourvus de matières nutritives tels les aliments (fruits et légumes, aliments pour animaux), les moquettes et les tapis, les livres et les documents, les tissus humides, les enduits et colles organiques, le bois, le carton et le placoplâtre. On les retrouve souvent dans les caves, les cuisines et les salles de bains, ainsi que dans les rangements, derrière des meubles ou dans les bibliothèques, notamment si la circulation de l’air est insuffisante, et sur d’autres surfaces humides tels les murs et les fenêtres à l’emplacement des écoulements de fuites d’eau ou d’humidité condensée. Il existe des milliers d’espèces de moisissures. Le pénicillium, à l’origine de la pénicilline, en est une ; l’aspergillus, à l’origine d’une maladie respiratoire, l’aspergillose, en est une autre. Elles se reconnaissent par la présence de tâches souvent noires ou brunes sur les surfaces infestées, une odeur de moisi, de terre ou d’alcool, et la présence de gonflements ou de déformations et autres signes d’infiltration d’humidité qui indiquent la présence de moisissures derrière les matériaux. On peut en général éviter la prolifération de moisissures en s’assurant de la bonne ventilation des pièces, en évitant d’amasser des matières tels le linge, le carton, le placoplâtre, le bois et autres matières poreuses dans des endroits non ventilés, en vérifiant les tuyaux d’évacuation extérieure du sèche-linge et l’entretien régulier des humidificateurs, en nettoyant et en réparant rapidement tout dégât des eaux, et en veillant à une bonne hygiène de maison notamment dans les pièces humides. Si un développement des moisissures est constaté, on peut le traiter avec des produits appropriés, s’assurer du bon séchage de l’endroit atteint, et jeter les matières poreuses envahies. Dans les cas d’infestation importante, ou de colonisation dans la structure du bâtiment, il faut souvent faire appel à un spécialiste qui fera le nécessaire pour éliminer totalement les moisissures. services_mold_02 Si elles sont présentes en quantité limitée, et régulièrement éliminées, les moisissures ne représentent pas de danger sérieux pour la santé. Par contre si elles sont présentes en grande quantité et avec un comportement envahissant, elles libèrent dans l’air ambiant des particules respirables qui peuvent avoir des effets extrêmement nocifs. Depuis les années 1980, les pouvoirs publics de plusieurs pays, notamment en Amérique du Nord et en Europe, s’inquiètent de l’augmentation des pathologies provoquées par les moisissures. Les spores et poussières des moisissures peuvent être à l’origine d’allergies et autres troubles respiratoires chez les personnes sensibles, provoquer des crises d’asthme, et même être la cause de pathologies potentiellement mortelles. Certaines moisissures produisent des mycotoxines sous certaines conditions environnementales notamment en milieux industriels et agricoles dans lesquels la combinaison de produits chimiques ou phytosanitaires et de poussières de moisissures risque de provoquer des troubles de santé très graves. Lors des expositions prolongées en intérieur, la respiration d’un air pollué par des spores et des particules fongiques peut causer des troubles pulmonaires graves mais aussi des effets cancérigènes, hépatotoxiques, neurotoxiques, mutagènes et immunosuppresseurs. Tel est le cas par exemple de l’exposition à la moisissure noire toxique (« toxic Black Mold »), du genus Stachybotrys, qui cause souvent des maladies chez les personnes, et notamment les jeunes enfants, vivant dans des logements vétustes et humides mais difficiles à assainir. Elle provoque des réactions allant des symptômes d’allergie aux nausées et vomissements, voire des hémorragies pulmonaires, et peut entraîner la mort. L’aspergillus affecte parfois les personnes de santé détériorée et est présent en milieu hospitalier en tant que maladie nocosomiale ; il peut s’avérer mortel chez les personnes sévèrement immunodéficientes. D’autres mycoses se retrouvent dans les fientes des oiseaux et peuvent entraîner des symptômes ressemblant à une grippe. Finalement, la contamination des aliments par certaines moisissures peut provoquer des intoxications alimentaires de gravité plus ou moins importante en fonction de la fragilité des patients et la quantité de contaminant ingérée.

Sources :

wikipedia.org Les risques à la santé associés à la présence de moisissures inspection du bâtiment et analyse de l'air intérieur Les risques à la santé associés à la présence de moisissures Test sur les moisissures La moisissure noire Les symptômes de la contamination par les moisissures Moisissures et humidité